Lapsus du jour

L’épée de Damoclès, par Antoine Dubost (1769-1825)

Selon l’actuel Premier ministre Jean Charest, Pauline Marois veut «mettre une épée de Démoclès [sic] au-dessus de la tête des Québécois». Les lapsus me font souvent sourire, notamment parce qu’ils résultent dans certains cas d’une hypercorrection. Si nous entendons très souvent l’expression «mettre une épée de Damoclès au-dessus de la tête de quelqu’un», reste que peu connaissent le personnage ayant inspiré la célèbre locution utilisée à toutes les sauces. Voici ce qu’en dit Antidote :

Épée de Damoclès (locution) :

Péril, danger qui peut s’abattre sur quelqu’un d’un moment à l’autre.

Qui est Damoclès?

Courtisan du tyran de Syracuse Denys l’Ancien (IVe s. av. J.-C.). Comme il louait Denys pour son bonheur, celui-ci, pour lui faire comprendre les dangers qui accompagnent le pouvoir, l’invita à un festin où il fit suspendre au-dessus de sa tête une lourde épée retenue par un crin de cheval.

Épée de Damoclès (synonymes) :

Aléa, casse-cou, casse-gueule, danger, détresse, difficulté, écueil, embûche, épouvantail, guêpier, hasard, impasse, imprudence, inquiétude, insécurité, menace, perdition, péril, piège, poudrier, récif, risque, S.O.S., spectre, tarasque, traverse, urgence, volcan.

Les dicos de la rentrée

Aujourd’hui dans La Presse, on trouve une présentation de plusieurs nouveautés qui outilleront bien les amoureux de la langue française (pour consulter l’article, cliquez ici). Pour ma part, mes outils de prédilection sont : Le Robert, le Multidictionnaire de la langue française, Le français au bureau de l’OQLF, la banque de dépannage linguistique et le grand dictionnaire terminologique de l’OQLF et, finalement, Antidote.

Pléonasme omniprésent

Siag, Jean, La Presse, «Limonov sous tension», Samedi 11 août 2012, Cahier Arts, p. 3.

Voire même… Voilà probablement le pléonasme le plus présent dans la presse écrite. Toutes les fois où je le rencontre, je ne peux m’empêcher de rouler les yeux! Bien que cette expression soit considérée par une majorité comme pléonastique, la banque de dépannage linguistique de l’OQLF précise toutefois que «De plus en plus de grammairiens reconnus se montrent tolérants envers l’expression pléonastique voire même, qui est très répandue dans la francophonie, tant à l’oral qu’à l’écrit. Cette tolérance s’appuie sur le sens premier du mot voire qui signifiait autrefois « vraiment, sans aucun doute ». Plusieurs grammairiens allèguent ainsi que voire même ne serait pas pléonastique, mais plutôt archaïsant au sens de « et vraiment même » et qu’il constituerait ainsi un renforcement. Il faut cependant savoir que l’expression voire même est encore critiquée dans bon nombre d’ouvrages; il convient donc de l’éviter, en particulier dans un texte soutenu.»

Ouf…  J’apprends aujourd’hui que je suis une véritable intolérante, grammairement parlant bien sûr!

Spéculation électorale et expressions imagées

La campagne électorale bat son plein. En effet, la population québécoise décidera le 4 septembre prochain quel sera le parti politique qui gouvernera la province pour les quatre prochaines années. Dans le but d’infuser à son lectorat une certaine dose de légèreté, RÉVISION + RÉDACTION lui propose des expressions imagées représentant les cinq principaux partis dans la course.

PARTI QUÉBÉCOIS

Si le parti québécois remporte la victoire, une partie de la population québécoise sera sur ses gardes, surtout en ce qui concerne le dossier de la hausse des droits de scolarité.

COALITION AVENIR QUÉBEC

Si un gouvernement caquiste est élu, la population québécoise découvrira probablement un parti encore plus à droite qu’il ne prétend l’être.

OPTION NATIONALE

Option nationale au pouvoir apporterait les éléments nécessaires à la compréhension des enjeux de la souveraineté.

QUÉBEC SOLIDAIRE

Québec solidaire au pouvoir exigerait l’impossible et réussirait à l’obtenir.

PARTI LIBÉRAL

Le pouvoir aux libéraux… Est-ce vraiment ce que désire une fois de plus le Québec?

En tout cas, si les libéraux remportent une fois de plus la course, voilà ce qui m’arrivera!

Pour découvrir d’autres expressions imagées, cliquez sur ce lien.