La recette d’un best-seller

Comment je suis devenu un écrivain célèbre

Vous désirez vous évader, rire et ne pas trop réfléchir? J’ai la solution pour vous! Courez vite acheter ou emprunter Comment je suis devenu un écrivain célèbre de Steve Hely! Élu meilleur livre de l’année par le Washington Post, qui écrivait d’ailleurs entre deux fous rires «peut-être avons-nous lu un livre plus drôle ces vingt dernières années, mais nous serions incapables pour l’instant de dire lequel!», ce roman offre une charge cynique contre l’industrie du livre et la littérature formatée.

Steve Hely nous raconte l’histoire de Pete Tarslaw, un littéraire raté à «l’érudition creuse mais convaincante», justement embauché pour ces «qualités» par EssayAides, une entreprise qui offre de l’aide rédactionnelle aux chercheurs d’emploi ainsi qu’aux étudiants qui désirent s’inscrire à l’université. En clair, la principale tâche de Pete est de rédiger des lettres de candidatures en transformant leur charabia en un autre, plus inventif, «performant» et souvent frauduleux. Las de ce boulot alimentaire aliénant — mais qui ne provoque aucun malaise éthique chez le principal intéressé —, il cherchera à devenir riche, célèbre et respecté. Pour y arriver, trois solutions s’offrent à lui : gagner à la loterie, braquer une banque ou écrire un best-seller. Son choix se pose évidemment sur la troisième option, et il s’efforcera de trouver la bonne recette pour y parvenir. Pour ce, il va «étudier les livres qui fonctionnent, trouver un sujet de nature à séduire le service marketing d’une maison d’édition, surtout s’inventer une légende personnelle susceptible de séduire les journalistes». Épluchant le classement des meilleures ventes du New York Times, il en viendra à finalement trouver sa recette gagnante. Voici ses 16 ingrédients :

1. Abandonner la vérité.

2. Écrire un livre populaire. Ne pas gaspiller d’énergie à en faire un bon livre.

3. N’inclure aucun élément de sa propre vie.

4. Nécessité d’inclure un meurtre.

5. Nécessité d’inclure un club, des secrets/missions mystérieuses, des personnages timides, des personnages dont la vie est changée soudainement, des histoires d’amour surprenantes, des femmes qui ont renoncé à l’amour mais qui se révèlent splendides.

6. Évoquer une troublante tristesse à la fin.

7. La prose doit être lyrique.

8. Les romans doivent comporter des scènes de route de campagne, pour donner à l’acte de conduire un caractère poétique et magique.

9. Dans les passages ennuyeux, insérer des descriptions de repas délicieux.

10. Le personnage principal est miraculeusement libéré d’un boulot minable.

11. Inclure un maximum de scènes se déroulant dans des villes pleines de lecteurs.

12. Offrir aux lecteurs un reflet d’eux-mêmes dans lequel on aura insufflé une dose supplémentaire de classe internationale.

13. Viser les tranches de populations clefs.

14. Mettez de la musique.

15. Évoquer absolument des destinations exotiques peu connues.

16. Inclure des noms de plantes.

Pete Tarslaw parviendra-t-il à ses fins? Je ne vous le dévoilerai pas. En revanche, je vous confierai que Steve Hely, qui proposait ici son premier roman et qui est depuis auréolé d’un succès international, a vu les droits d’adaptation de son livre achetés par John August, scénariste attitré de… Tim Burton.

Hely, Steve, Comment je suis devenu un écrivain célèbre, Paris, Sonatine (traduit de l’anglais par Héloïse Esquié), 2011, 370 pages. [Titre original : How I Became a Famous Novelist, Black Cat, 2009]

Publicités