[Extrait] Charlotte before Christ

Charlotte before Christ

«Dehors, devant la maison, le soleil semble s’être poppé du Ritalin. Je sors mes lunettes. Je n’aime pas ce genre de journée ensoleillée, surtout pas un lendemain de fête. La lumière réchauffe ma peau. Mon corps se met à me démanger et veut exploser. Je me sens comme un chat dans un micro-ondes. Charlotte ricane. Une voiture nous dépasse et on entend une vieille track des Smashing Pumpins à travers les fenêtres. Ça n’aide pas ma perception zombiesque de la fin de semaine.» (p. 37-38)