Des paronymes à ne plus confondre

Après la série des homophones à ne plus confondre, voici celle des paronymes, ces mots dont la prononciation et l’orthographe se ressemblent, mais dont les sens diffèrent.

perpétuer_perpétrernotable_notoirehabileté_habilitéexulter_exalterempreint_empruntélucider_éluderécaille_écaleanoblir_ennoblirévoquer_invoqueréminent_imminentconjoncture_conjecture

Qu’est-ce qu’un paronyme?

Encore une erreur de vocabulaire qui peut parfois faire sourire : j’ai nommé le paronyme. Le plus drôle, c’est lorsque ce type d’erreur est le résultat d’une hypercorrection, ce que Pierre Bourdieu décrit comme le «phénomène caractéristique du parler petit-bourgeois» (1).

Mais qu’est-ce qu’un paronyme?
Un paronyme est un mot dont la prononciation et l’orthographe ressemblent à celles d’un autre mot, mais dont le sens diffère. Cette ressemblance formelle entre deux mots, la paronymie, du grec para «à côté» et onoma «nom», est une source d’erreurs. Voici quelques exemples de paronymes :

Inculper et inculquer
Éruption et irruption
Collision et collusion
Amnistie et armistice
Éminent et imminent

Source : Office québécois de la langue française
1. (Revue Le français aujourd’hui, 41, mars 1978, pp. 4-20 et Supplément au n° 41, pp. 51-57.